Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 22:10

Grève des personnels de la surveillance,

Le 15 mai 2012

Communiqué du SUPAP-FSU


Mardi 15 mai à 10 heures place, de l’Hôtel de Ville de Paris, une

manifestation des personnels de la surveillance spécialisée a été

programmée. Selon des informations relativement précises et

concordantes, cette mobilisation est estimée à près de 700 AAS.

Mardi 15 mai, dans le cadre de son investiture, le nouveau Président de la

République sera reçu à l’Hôtel de Ville de Paris. La Préfecture de police

vient de nous informer que toutes les manifestations étaient formellement

interdites dans tout le secteur de l’Hôtel de Ville de Paris. Et que toutes

les tentatives de passer outre cette interdiction seront réprimées.

La séance du conseil de Paris du mardi 15 mai est par ailleurs annulée

ainsi toutes programmations de rencontres avec les élus et

l’administration.

Devant la gravité de la situation et le risque réel d’affrontement entre des

personnels en colère et des gendarmes mobiles, le Cabinet de Bertrand

Delanoë a reçu, ce matin 11 mai une délégation du SUPAP-FSU. Au

terme de cet entretien, il a été convenu :


- Qu’il ne serait pas responsable de mettre des agents en situation 

  dangereuse.

- Qu’il Il ne serait pas acceptable que la colère des personnels soit contenue,

  pour ne pas dire « parquée » loin de l’Hôtel de Ville.

- Que dans les tous prochains jours, la Ville de Paris ouvrira des 

   négociations sur le statut des AAS :

                     1° - Grilles indiciaires et déroulement de carrière,

                     2° - Nominations aux grades supérieurs,

                     3° - Régime indemnitaire.

Nous avons rappelé à la Mairie que le coeur de la colère des agents était

de ne pas avoir un début de carrière à l’échelle 4 et avec des promotions

systématiques aux échelles 5 et 6.

Conclusion, des négociations vont commencer très rapidement pour une

refonte totale de la carrière des personnels de la surveillance avec comme

échéancier l’automne 2012 pour une délibération au Conseil de Paris.

En conséquence de cette volonté enfin positive en faveur des personnels

de la surveillance d’une part et, d’autre part de l’impossibilité de

manifester valablement place de l’Hôtel de Ville le 15 mai. Nous

suspendons provisoirement le préavis de grève et commençons les

négociations pour une refonte totale de nos carrières.

Avant même la grève, les échos de votre colère ont déjà commencé à

produire leurs effets.

Nous vous tiendrons informé des négociations et vous appellerons à des

actions si nécessaire

Paname le 11 mai 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires