Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 22:51

Y aurait-il un ou des fossoyeurs des correspondants de nuit dans le 18ème ?

 

Les CDN du  18ème  partent, découragés, démotivés, et…

L’administration refuse toujours de se poser les questions….

Qui pourraient la déranger !

 

 

 

Dans ce secteur particulièrement exposé et difficile (ZUP), les correspondants de nuit quittent le 18ème dès qu’ils en ont la possibilité!  Pourquoi ?

 

Cette interrogation nous sommes nombreux à nous la poser !

 

Depuis deux ans, toutes les occasions sont bonnes pour désavouer ces correspondants de nuit. D’aucun allant jusqu’à les faire passer pour des fainéants, des bons à rien, des menteurs, des « cas-sociaux » difficilement gérables etc…. !

 

Evidemment ces jugements sont portés par des spécialistes du travail de terrain maraudant  assis bien au chaud et au sec devant …..leurs ordinateurs !

 

Des comportements qui finissent par lasser les plus résistants et  qui expliquent le départ des CDN du 18ème arrondissement, et le lourd bilan qui en résulte :

 

·         En 2013, cinq correspondants de nuit ont quitté le service,

·         En 2014, quatre demandes de mutation ont été faites…

·         Un phénomène endigué en 2014 uniquement par des refus de mobilité !

 

Les CDN du 18ème arrondissement condamnés à rester et subir… ?

 

Certains « responsables » estiment que cette situation résulte des difficultés du terrain : Il n’en est rien !

 

Des difficultés, il y en a toujours eu et elles font parties des réalités gérées par les CDN du 18ème, du 19ème, du 20ème…etc ! Ni plus ni moins !

 

La vérité est ailleurs n’en déplaise à certains, bien évidemment !

 

En réalité ces problèmes sont la conséquence directe d’un management manifestement incompétent!

 

Toujours critiquer les agents de base, ne jamais les croire même quand ils sont victimes de mauvais traitements, toujours donner raison aux fossoyeurs du service, voilà le résultat de deux années de gestion catastrophique dans cette circonscription!

 

Un management qui amène ces correspondants de nuit, les uns après les autres, à abandonner…et à vouloir changer de circonscription beaucoup plus que d’arrondissement : c’est un comble !

 

Pour les agents de terrain (pas ceux planqués derrière l’ordinateur évidemment) Etre géré par cette circonscription est plus insupportable que la misère et la violence des rues du 18ème !!

 

La Direction et la Mairie du 18ème feraient bien de traiter le problème

Et en urgence absolue !

 

 

Un dernier exemple : des conséquences de l’incompétence des « soi-disant gestionnaires, responsables et patati et patata… de cette circonscription » :

 

Certains dimanches, alors que les personnels de la surveillance doivent travailler en roulement (soit 7 jours sur 7) la base est fermée !

 

CHOQUANT !

 

La fameuse continuité du service public n’est pas assurée par ceux-là même qui doivent pourtant veiller à ce que les habitants du 18ème, notamment les plus démunis puissent compter sur une présence du service public, humaine, réconfortante et solidaire !

 

ABERRANT !

 

La Direction et la Mairie du 18ème

Doivent traiter le problème en urgence absolue !

Paname le 16 février 2014



 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 15:57

Personnels de la Surveillance,

dans votre dos……loin du bla bla racoleur :

Vos 45 minutes de pause repas ont été remises en cause par un syndicat !!

 

Lors du pré-CTP de la DPP, réunissant la Direction et l’ensemble des syndicats représentatifs, le 9 décembre dernier, nous avons été interloqués et profondément scandalisés par la proposition faite à la Direction par l’UNSA-SURVEILLANCE (autonomes) !

 

En effet, ces « syndicalistes zélés » ont demandé à la direction de réduire la pause méridienne des agents de la surveillance de la DPP de 45 à 30 minutes sous prétexte de sous-effectif. Oui, vous avez bien lu !!!

 

Le directeur, manifestement étonné par cette demande plus que particulière faite par des syndicalistes très particuliers, a défendu les agents de la surveillance en précisant qu’il s’agissait d’un problème de planning, d’organisation du service, etc… (La compétence de la gestionnaire étant implicitement questionnée!!) !

 

Devant l’insistance de cette représentante du personnel ( ?), ironiquement, le directeur a demandé s’il fallait étendre sa demande à tous les personnels….. !! La « syndicaliste zélée » n’a pas osé dire oui…mais n’a pas non plus dit non !

 

Révolté le SUPAP-FSU est intervenu pour :

 

 - rappeler que la pause méridienne des agents était et devait rester de 45 minutes.

 - réaffirmer que les problèmes des gestionnaires ne sont pas ceux des agents !

 - rappeler également que si le personnel est insuffisant et bien que cette AASP aille en porte!!!

 

La Direction a bien réaffirmé que la pause repas était et restait de 45 minutes !!

L’employeur plus social que certains « syndicalistes » : le monde à l’envers !!!

 

Lors d’une grève de la surveillance à l’appel du SUPAP-FSU, alors que nous tournions autour de l’hôtel de ville pour crier notre colère et obtenir un plus grand nombre de promotions pour accéder aux échelles supérieures, nous avons TOUS vu ces « syndicalistes zélés », AASP et TTPS en uniforme, aux portes de la rue Lobau pour remplacer les agents grévistes !!! A vomir !!

 

Les personnels doivent comprendre que tant que l’UNSA-SURVEILLANCE (autonomes) n’aura pas fait du « ménage en interne » par respect pour les personnels et le syndicalisme, le SUPAP-FSU refusera toute relation avec l’UNSA-SURVEILLANCE (autonomes). Trop c’est trop !!!

 

                                                                                           Paname le 21 janvier 2014



Lettre réponse des représentants du SUPAP-FSU au tract de l'UNSA

Bonjour,

 

Je me permets de répondre à ce mail dont les propos sont irrespectueux et quelque peu erronés.

 

En effet, lors du CTP qui s’est déroulé au mois de janvier 2014, j’étais présente.

 

Lors du vote incluant les 45 minutes dans le temps de travail pour les Correspondants de Nuit, le syndicat UNSA, représenté alors par Mme Halfinger Anne, a voté CONTRE

 

Il me semble par ailleurs déplacé et complètement irrespectueux d’attaquer les membres d’un syndicat sur leur âge ou sur tout autre critère (origines, handicaps, orientation sexuelle, classes sociales…) lorsque l’on est soi-même A COTE DE LA PLAQUE, MALHONNETE et INCAPABLE D’ASSUMER SES CHOIX.

 

Vous tenez des propos ERRONES car dans l’ INCAPACITE d’ ASSUMER VOTRE DOUBLE, VOIRE TRIPLE CASQUETTE

 

Nous nous devons le RESPECT, si bien-sûr CE MOT FAIT PARTIE DE VOTRE VOCABULAIRE

 

Nous pourrions nous attaquer au physique DISGRACIEUX et ASSYMETRIQUE de certains d’entre vous, mais nous n’allons pas en arriver là ; c’est ce qui fait la différence entre des syndicalistes doués d’un cerveau et des personnes MALVEILLANTES et MAL INTENTIONNEES comme certains membres de votre syndicat semblent l’être.

 

Je pense que tout a été dit… Soyez juste HONNETES envers vous-mêmes car vous ne dupez personne d’autre que UNSA SURVEILLANCE !!

 

Je vous souhaite bien du courage ce soir lorsque vous rentrerez chez vous et ferez face à votre miroir ; en espérant qu’il ne se brise pas.

 

 

 

Cordialement,

 

Mlle Litim, Messieurs Desbois et Mastoura, représentants du SUPAP-FSU

 

 

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 10:17
 
Agent d’Accueil et de Surveillance
de Morland, un coup de « blues » !!!
 
Des envies de changer de service…..
 
                                  Des coups de sang….
 
                                                     De la démotivation….
 
                                                                            Du stress… !
 
Le travail a changé : non !
 
              Les agents sont moins professionnels : non !
 
                       Les agents sont devenus irresponsables : non !
 
                                                      Les usagers ont changé : non !!
 
ALORS ????
 
Seul l’encadrement a changé ! Ceci explique probablement cela ?
   

DONC, UN ENCADRANT :
DOIT   NE DOIT PAS 
Savoir communiquer avec les agents Braquer les agents
Savoir être à l’écoute des agents Confondre autorité et autoritarisme
savoir créer un esprit d’équipe Diviser les agents
Savoir motiver une équipe Casser les équipes
Savoir dynamiser Démotiver les agents
       
    C.Q.F.D …
   
Paname le 16 avril 2013
 
Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 22:09

Dernière minute

 

La Direction rétablit le paiement en férié

Des dimanches de Pâques et de Pentecôte

Pour les CDN !

 

 

1

 

1° - Cet après-midi, le Supap-FSU a brièvement rencontré monsieur CLOUZEAU, Directeur de la DPP, qui nous a confirmé que, puisque c’était la pratique à la Ville de Paris, les dimanches de Pâques et de Pentecôte travaillés seraient payés et qu’il n’y avait pas de raison pour qu’il n’en soit pas ainsi.

 

2° - Quelques minutes plus tard, nous avons eu un entretien avec l’adjoint au Sous-Directeur, monsieur RIBAR, qui nous a bien reprécisé que les dimanches de Pâques et de Pentecôte travaillés seraient payés en fériés. Dont acte !

 

« L’erreur » de paramétrage est dû, bien évidemment, à ce vilain chronogestor !!!

 

Que, nous, importe à qui appartenait ce méchant doigt qui avait, par hasard et malencontreusement appuyé sur la mauvaise touche de cet innocent logiciel.

 

L’important c’est que le SUPAP-FSU, veillant au grain, a fait pan sur ce méchant doigt !

 

2

 

Cette mauvaise histoire de fériés travaillés, mais qui ont failli ne pas être payés, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase d’amertume des CDN :

Trop c’est trop : la colère est là !!!

 

Salaire, pause repas, carrière, encadrement, manque de considération…

La coupe est plus que pleine elle déborde!

 

Demain 13 heures 30, rendez- vous de la colère à la caserne Napoléon !!

(1, place Baudoyer 75004 Paris métro : Hôtel de Ville)

 

 

Paname le 2 avril 2013

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 21:46
Le paiement en férié des dimanches de Pâques et de Pentecôte passe à la trappe !

 

Une perte sèche d’environ 200 euros selon l’indice et par férié travaillé !!

 

 

CDN ! La coupe est plus que pleine, elle déborde !!!

 

La DPP revient « en douce » sans en prévenir préalablement les agents sur un avantage acquis et financièrement important pour des personnels de catégorie C : Quelques 200 euros en moyenne selon l’indice et par férié travaillé !!

 

Pour un administrateur, ce n’est pas grand-chose : pour un CDN (SMICARD), c’est essentiel !!

 

Le paiement en jour férié des dimanches de Pâques et de Pentecôte est la règle dans notre administration, alors, cette décision est-elle politique ? Non : nous en sommes persuadés !

 

Cette décision manifestement administrative (à quel niveau ?) est une véritable provocation, une de plus et de toute évidence, une de trop !

 

Pas d’argent ? Faux ! Un exemple, nous venons d’apprendre que les TTPS sécurité de la DPP (ex. contrôleur) viennent d’obtenir, en plus du salaire, un régime indemnitaire annuel de 12 000 euros (douze milles) !!

 

 

Alors pas d’argent pour les CDN ? FAUX !!

De la malveillance vis-à-vis des CDN : VRAI !! Pourquoi ?

 

 

Rendez-vous demain mercredi 3 avril, à 13 heures 30, à la caserne Napoléon !

 

Allons dire notre colère à la DPP :

 

Qu’il n’y a plus de laine à tondre sur notre dos !

 

Que la DPP doit nous payer en férié les dimanches de Pâques et de Pentecôte !

 

 

Paname le 2 avril 2013

 

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 10:11

AAS-CDN :

Pause repas payée en heures supplémentaires :

Négociation en cours.

 

 

AAS Mairies et Bâtiments : c’est acquis !

Le SUPAP-FSU, après de long mois de négociations a obtenu que la pause repas de 45 minutes des AAS en Mairies et Bâtiments soit décomptée de l’amplitude horaire quotidienne des agents.

 

En effet, le temps de présence des agents incluait 45 minutes de pause repas qui n’était pas payées, ce qui allongeait, de fait, le temps réel ou les agents étaient à la disposition de l’employeur.

 

Ces nouvelles dispositions entrerons en vigueur dès que le Conseil de Paris aura voté la délibération instituant ces nouveaux horaires. Cela sera fait en septembre ou octobre prochain.

 

AAS-CDN: c’est en négociation !

L’administration a enfin comprit que les 45 minutes de pause repas des CDN doivent être prises en compte comme temps de travail : c’est déjà un premier pas.

 

Pour l’administration, l’amplitude horaire quotidienne ne peut pas être diminuée de 45 minutes. Dont acte.

 

Pour l’administration, il semble difficile de mettre ces 45 minutes en RTT du fait du manque d’effectif.

 

Les militants du SUPAP-FSU savent bien que la principale préoccupation des AAS-CDN, ce n’est pas d’avoir plus de congés, c’est d’avoir un salaire digne de ce nom ! En conséquence, nous avons demandé à la DPP de payer en heures supplémentaires la pause méridienne des AAS-CDN. La négociation est en cours, l’administration semble avoir comprit qu’il n’y a pas d’autre alternative possible et acceptable. Au regard du coup et de la nature quelque peu forfaitaire de la solution proposée, l’administration nous a dit qu’elle devait en référer à l’autorité politique pour avoir son accord. Cela est normal.

 

Le SUPAP-FSU vous tiendra au courant de l’avancement de la négociation.

 

Paname le 26 mars 2013

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 20:51

Circonscription Centre :

Une situation dont il va falloir sortir et ce n’est pas gagné !!!

Le SUPAP-FSU souhaite que l’administration se donne les moyens de ne plus laisser se créer des situations aussi problématiques !

 

Quand l’incompétence professionnelle, la méchanceté et l’arbitraire syndical, deviennent la règle : cela engendre de la souffrance au travail, une démotivation des agents pour le service public et parfois même des ruptures dans la continuité du service !

Tout cela est inacceptable et, légitimement les questions qui se posent sont les suivantes : Comment la DPP a t’elle pu laisser se créer une telle situation ?

 

1) Parce que pendant des mois la malveillance, la méchanceté et l'arbitraire ont prévalu sur l'honnêteté, l'équité et le professionnalisme!

 

2) Parce que pendant des mois, des responsables de cette circonscription n'ont pas été à la hauteur de leurs fonctions.

 

Les faits sont circonscrits - et fort heureusement - aux agents d'accueil et de surveillance des mairies des 1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements (unité A de la circonscription centre).

 

Une précision est nécessaire : Ces équipes de l'unité A étaient constituées et avaient l'habitude de travailler ensemble, et sans difficulté particulière, bien avant la création des circonscriptions le 1er juillet dernier :

 

a) Les plannings des agents étaient faits de manière à ce que la continuité du service public soit assurée.

 

b) Les agents qui souhaitaient, certains soirs, faire des heures supplémentaires et travailler des dimanches où jours fériés pouvaient le faire sans être abusivement discriminés ou favorisés.

 

c) L'agent d'accueil et de surveillance principal (AASP) responsable de la gestion des équipes de l'Unité assumait avec honnêteté et professionnalisme les fonctions qui étaient les siennes.

 

d) La fonction d'encadrement des catégories, B et A, était comme il se doit, également assumée.

 

e) L’Unité A et le service public ne rencontraient pas de problème particulier (pas moins mais pas plus qu’ailleurs) tant que l’AASP responsable était en service avant son départ en congé de maternité.

 

Pendant le congé de maternité de la responsable, c'est son adjointe qui, par intérim, est devenue responsable de l'Unité !

En quelques mois, par les moyens de l'arbitraire, de la discrimination syndicale, du favoritisme, des pressions sur agents, du mensonge et d’une bonne dose d'incapacité professionnelle, cette unité est devenue ingérable.

 

Comme par hasard, deux jours avant le retour de congé maternité de l’AASP responsable de l’unité, l’ordinateur utilisé par l’adjointe pendant l’absence de sa chef a eu quelques soucis « techniques » effaçant ainsi les données relatives à la gestion des agents pendant l’absence de l’AASP responsable !!

 

Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre !

 

Des agents ont été et sont encore en grande souffrance et certains partent !

 

Triste bilan pour un encadrement qui, de service en service, n’a généré que du mal de vivre : de nombreux témoignages et rapports administratifs peuvent, si nécessaire, le prouver ! Et pourquoi pas devant un juge ? Le SUPAP-FSU est prêt ! Trop de mal de vivre, de service en service, est intolérable !

 

Certes, depuis la Direction tente de remettre de l’ordre et de réparer les dégâts :

La tâche ne sera pas facile !

 

Cette malveillance, par individus interposés, s’attaque maintenant à l’autre unité ! L’Administration, ayant comprit la véritable nature du problème semble décidée à ne pas se laisser faire. Le SUPAP-FSU est en chasse. Ces manières d’être et de faire portent gravement atteinte au crédit professionnel des agents de la surveillance auprès des mairies d’arrondissements, des bâtiments administratifs et de la Direction : c’est inacceptable !

 

La méchanceté, la malveillance et l’esprit négatif de quelques personnes sous couvert de syndicalisme : c’est inacceptable !

 

 

Paname le 6 mars 2013

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 15:35

AAS des Mairies et Bâtiments Administratifs :

C’est gagné !!!

La pause repas de 45 minutes

Sera incluse dans le temps de travail !!!

 

Les principes retenus étant :

 

L’amplitude des bornages horaires de début et de fin de journée n’augmentera pas.

 

Le nombre de jours de RTT, calculé par le logiciel Chronogestor, restituera à chacun le temps de RTT dû.

 

Les équipes du matin termineront 45 minutes plus tôt et les équipes d’après midi commenceront 45 minutes plus tard !

 

45 minutes de travail en moins par jour pour le même salaire et le maintien des jours de RTT ! Il aura fallu au SUPAP-FSU plus de 18 mois d’actions pour que la Ville accepte de mettre fin à cette injustice.

 

Le nombre de jours de RTT auquel les agents ont droit se calcule sur un principe simple :

 

Le AAS des Mairies et Bâtiments doivent un temps moyen hebdomadaire de 33 heures sur la durée du cycle qui, à la DPP, est de deux semaines. Tout le temps fait au delà est du temps avancé par l’agent ; L’employeur doit le rendre INTÉGRALEMENT. Le logiciel Chronogestor est programmé pour l’additionner et le restituer aux agents sous l’appellation de JRTT !

 

Quand cette avancée sociale sera-t-elle effective ? :

 

1. Quand la délibération fixant les modalités d’application de la RTT pour tous les personnels de la DPP aura été finalisée.

2. Quand le CTP de la DPP aura été consulté.

3. Quand le Conseil de Paris aura voté le texte définitif (en juin ou septembre selon les prévisions de la Direction).

 

Cette victoire syndicale que le SUPAP-FSU vient de remporter pour les AAS des Mairies et Bâtiments administratifs ne sera pas complète tant que nos collègues AAS de la Médiation Sociale ne bénéficieront pas EUX AUSSI de la pause repas de 45 minutes incluse dans leur temps de travail. LE COMBAT CONTINU !!!!

 

 

Paname le 6 février 2013

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 21:48
LES AAS-CDN SERONT BIENTÔT ENCADRÉS

QUE PAR DES AAS F.F. et DES AASP-CDN !



 Ce combat fut celui du SUPAP-FSU selon le principe suivant :

À chacun sa hiérarchie dans sa propre filière.

 

Ce combat, mené seul, par le SUPAP-FSU, nous l’avons commencé fin 2007 et en toute transparence auprès de l’ancien directeur Thierry LE LAY. Nous avions dénoncé alors l’incohérence d’avoir des personnels de la surveillance encadrés par des ISVP surtout que le contraire – des ISVP encadrés par des AAS – était et est toujours considéré comme une sorte de crime de lèse majesté par des ISVP (pas tous heureusement)!

 

Dès nos premières rencontres avec l’ancienne directrice, Marie LAJUS, nous avons continué notre combat : c’est ainsi qu’au fur et à mesure que des postes d’encadrants sont devenus vacants, ils ont été occupés par des AASP.

 

Afin d’accélérer la prise de responsabilité dans les bases de CDN par des CDN, nous avons demandé et obtenu que, sur la base du volontariat, des AAS-CDN soient nommés faisant fonction d’AASP. Le mouvement est lancé, maintenant il faut l’amplifier. 

 

   

Afin de consolider, sur le plan budgétaire, le re-pyramidage hiérarchique des AAS-CDN, nous avons demandé et obtenu de l’adjointe sectorielle de la DPP, madame Myriam EL KHOMRI la création de postes budgétaires d’AASP dans la spécialité médiation sociale. Les épreuves du concours auront lieu le 3 juin 2013 (inscription du 4mars 2013 au 5 avril 2013 – info. DRH octobre 2012).

 

Ce re-pyramidage hiérarchique des AAS-CDN - consolidé par la création de postes budgétaires - augmente les possibilités de carrière pour les AAS-CDN.

Pour les CDN

Cette page sera définitivement tournée à l’automne 2013.

 

Pour toutes informations complémentaires : Fabien THOUEMENT 06 86 16 40 86

Paname le 15 octobre 2012

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 21:37

                                                                         Monsieur le Maire de Paris

                                                                         Hôtel de Ville de Paris

                                                                         75004 – PARIS

 

                                                                          Paris le 15 octobre 2012.

 

 

Objet : Préavis de grève.

 

Monsieur le Maire,

 

Le syndicat SUPAP-FSU dépose un préavis de grève pour le premier novembre 2012 de 5 heures 30 à 20 heures.

 

Ce préavis concerne tout le personnel de la surveillance de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement.

 

Les raisons de cette grève sont :

  •  Dénoncer l’obligation de service imposée, le jour de la Toussaint, aux personnels de la surveillance du service des cimetières qui, normalement, au regard du roulement, ne devraient pas travailler ce jour là.
  •  Dénoncer ce qui en résulte pour les personnels de la surveillance du service des cimetières : l’impossibilité de fait d’assister aux offices religieux de la Toussaint et cela pendant toutes les années où ils seront affectés dans ce service.
  •  Cette obligation de service porte atteinte à la liberté du Culte et ne respecte pas l’esprit de la loi sur la séparation de l’Église et de l’État plus communément appelée loi sur la laïcité.

Nous vous demandons l’annulation de l’obligation de service le jour de la Toussaint que vous imposez aux agents alors que ceux ci, au regard de leur roulement de service annuel, sont de repos.

 

Nous vous prions d’agréer, monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

 

                                                                               P/o Le Secrétaire Générale

 

                                                                                     Fabien THOUÉMENT

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article