Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 17:45

Le syndicat CGT ASPS s’associe pleinement au préavis de grève du mardi 15

mai 2012 déposé par SUPAP-FSU. Il est en effet important que tous les

personnels de surveillance de la Mairie de Paris puissent obtenir un

véritable déroulement de carrière sur l’ensemble de la catégorie C aux

échelles 4, 5 et 6.

 

Nous réitérons notre exigence initialement exprimée lors du préavis de

grève du 16 décembre 2011 (voir copie ci-jointe), afin que toute la filière

de surveillance puisse évoluer dignement et que ce corps de métier soit

considéré à sa juste valeur. Nous n’acceptons pas d’être considérés comme

les « enfants pauvres » d’une mandature parisienne qui a depuis trop

longtemps piétinée notre profession.

 

Le syndicat CGT ASPS appelle tous les personnels de surveillance à se

rallier à ce mouvement de grève dès 10h00 devant la place de l’Hôtel de

Ville de Paris.

 

Un mouvement unitaire est aujourd’hui nécessaire afin de faire plier la

Mairie de Paris.

 

LE SYNDICAT CGT ASPS

 

 

 

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 21:52

C.A.P. des 27 mars et 11 avril 2012.

Avancement au grade supérieur

des AAS et des I.S.V.P.


Agents d’Accueil et de Surveillance

Accès au grade supérieur

lors de la CAP du 27 mars 2012,

pour un corps de près de 1200 agents :

10 nominations

 

Inspecteurs de Sécurité Ville de Paris


Accès au grade supérieur

lors de la CAP du 11 avril 2012,

pour un corps de près de 700 agents :

38 nominations

   


Nous sommes évidement très contents pour nos collègues ISVP promus qui, comme nous,

sont des agents de catégorie C.

Nous le serons encore plus lorsque cesseront les procédés discriminatoires qui donnent

lieu à de tels résultats !!!

Pour que cesse un jour cette inégalité criante de traitement, en matière de reconnaissance

professionnelle et dont les agents de la surveillance sont une fois de plus victimes,


tous les personnels de la surveillance

ont rendez-vous le 15 Mai à 10 heures

sur le parvis de l’Hôtel de Ville !

(Un préavis de grève a été déposé auprès du Maire de Paris)


Paname le 18 avril 2012

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 20:54

27 Avril 2012

Une commémoration de l’Abolition de l’Esclavage

de plus en plus dénaturée !


Seulement un millier d’agents de la Ville de Paris pourront, peut-être, participer à la

commémoration de l’abolition de l’esclavage ! POURTANT :

  • à la Ville de Paris, plus de cinq milles agents sont originaires de l’Outre-Mer !
  • à peine un millier « d’autorisations » pour venir commémorer l’abolition de l’un des
    plus grands des crimes contre l’humanité … C’EST PETIT !!!
  • à la Ville de Paris, des milliers d’autres agents se savent les descendants de
    Victor SCHOELCHER et voudraient, dans ces temps de racisme à peine rampant,
    venir réaffirmer le bonheur d’être ensemble, riches de nos différences qui nous
    complètent si bien !

Faut-il rappeler une fois encore que Paris fût la capitale d’un Etat qui pratiqua pendant

près de trois siècles la traite négrière !

Faut-il rappeler une fois encore que Paris est la collectivité locale où travaille le plus grand

nombre d’agents originaires des anciennes colonies !

Faut-il rappeler une fois encore au Maire de Paris et à la Secrétaire Générale que la

commémoration de l’abolition de l’esclavage fût obtenue de longue lutte, par et pour tous

les personnels des Administrations Parisiennes !

Ne nous donnez pas le sentiment de voir « notre fête » récupérée et dénaturée

car vidée de son élément essentiel : les personnels de la Ville !


Le 27 mars 2012, à notre demande, nous avons rencontré le Délégué Général à

l’Outre-Mer pour tenter de faire évoluer tout ce qu’il y a de détestable dans la

situation actuelle : nombre de participants restreint, participation à la

cérémonie maquillée en demie journée de formation, après autorisation

donnée « à la tête du client » !!!!

Notre délégation était constituée d’agents originaires de Guyane, Guadeloupe,

Martinique, Réunion et Comores.

Après plus de deux heures de discussion, le délégué Général à l’Outre-Mer nous a

dit qu’une note, relatant notre entretien et nos revendications, serait transmise dès le

lendemain au directeur du cabinet du Maire. Quelques jours plus tard nous étions

informés de ce que :

  • le nombre de places initialement prévu était augmenté de 40% et passait donc
    de 640 à 1040 places assises ;
  • le système du « congé formation » était maintenu ;
  • le système permettant au « petit chef » de choisir qui, parmi les volontaires,
    pourrait ou non participer à la commémoration, était maintenu !!!

Cette réponse n’est pas satisfaisante ! 400 places assises supplémentaires c’est mieux

que rien, certes, mais cela n’est pas à la hauteur de l’évènement, ni de l’attente des

personnels concernés, Monsieur le Maire !

La Mairie prise en flagrant délit de mensonge !

En effet, en bas de l’affiche municipale invitant les personnels de la Ville à

participer, le 27 avril 2012, à la Commémoration de l’Abolition de l’esclavage il est

écrit : « les agents pourront bénéficier d’une autorisation d’absence en accord avec

leur hiérarchie et selon les nécessités de service. ».

Cette formulation donne aux agents l’illusion qu’il suffit de vouloir participer pour

avoir le droit d’aller à l’Hôtel de Ville : artifice de communication mensongère des

quotas de places sont attribués de façon très restrictive par direction !

Pour un match de foot, place l’Hôtel de Ville, vous faites mieux !

Pour cette année, le SUPAP-FSU se contentera de ces miettes faute de temps ! Le

27 avril est trop proche pour préparer NOTRE FETE !

L’année prochaine, nous, les militants de l’humain, nous ferons en sorte qu’avec ou

sans autorisation, la place de l’Hôtel de Ville soit le point de rendez-vous de tous les

personnels qui voudront commémorer l’abolition du crime contre l’humanité

que représente l’esclavage.

Ce sera également une occasion forte pour dénoncer le racisme et les

discriminations.

Fêtons le plaisir du « vivre ensemble » !

Paname le 17 avril 2012.

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 22:08

BONNE FÊTE A TOUTES LES FEMMES MÊME

AUX AGENTES DE LA MAIRIE DE PARIS

Petit rappel historique :

Officialisée par les Nations Unies en 1977, pour de meilleures conditions de travail, cette

journée est l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes et de faire entendre leurs

revendications afin d’améliorer leurs conditions de travail et de vie au quotidien.


C’est aussi pour nous les femmes le moment de faire un bilan.

Il est vrai que dans diverses Directions, chères collègues femmes, on nous « Fête » le 8 mars

(petit déjeuner et grand discours pour une certaine minorité de « privilégiées »).

Mais le reste de l’année (364 jours), c’est votre fête, la vraie.


Entre une simple agente de catégorie C ou une femme cadre A, les « traitements », ou

les égards, ou le manque d’égard ne sont pas les mêmes. Notamment pour les personnels

féminins de terrain, pour qui travailler avec certains « hommes » est un vrai problème !


Un exemple parmi d’autres :

Certaines de nos collègues se sont faites traiter de « connasse », de « putain », de « putain de

luxe » et une autre femme, parce qu’elle est d’origine africaine, a été traitée de « Nafissatou

DIALLO » et cela sous l’oeil indifférent de la hiérarchie.

Ces collègues « si virils » s’arrangent toujours pour « passer à travers les mailles du filet » et

ne pas se faire prendre ! Et bien des complicités administratives leurs sont systématiquement

acquises…par inertie lâche de la hiérarchie, solidarité de corps et autres comportements d’un

autre âge !


Lorsque des hommes, lassés de ces comportements commenceront à flanquer des

trempes à ces « pôvres petits mâles frustrés », il ne faudra pas que

l’administration, hypocritement, joue l’offusquée.

Les femmes ont aussi des maris, des frères, des pères, des fils et des amis.

Et puis, rien n’empêche une femme insultée d’envoyer, sans témoin, un bon coup

de pied dans les « joyeuses » de ces sales types !

Pour des cours gratuits de self-défense, le SUPAP-FSU est disponible !!


Paname le 7 mars 2012

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 19:20

 

Personnels de la surveillance

de la DEVE, de la DPP, de la Bourse du Travail, de la DILT

Il est grand temps de réclamer notre dû !

N’acceptons plus d’être les oubliés de la Ville de Paris !!

 

Nous voulons :

  • L’échelle 4 pour tous les agents qui sont encore à l’échelle 3 !
  • L’échelle 5 pour tous les agents qui sont encore à l’échelle 4 !
  • Un déroulement de carrière sur toute la catégorie C : Echelles 4, 5 et 6 !

En 2012, pour les 1200 agents de la surveillance, seulement 10 nominations de l’échelle 3 à l’échelle 4 ! Insultant !  

   

Pas d’argent pour la surveillance : MENSONGE !

  • Un ingénieur Général gagne, en plus de son salaire, quelques 130 000 euros de Prime par an !
  • Un Directeur, en plus de sont traitement budgétaire, dans ses multiples primes touche quelques 800 euros par mois de NBI ! Nous sommes loin des 45 euros de NBI par mois pour les agents de la surveillance travaillant dans les quartiers difficiles !

Pour nous, pas d’argent : que du mépris !!

 

Mardi 15 mai 2012,

Tous les agents de la surveillance de la DEVE, de la DPP, de la Bourse du Travail et de la DILT ont rendez vous à 10 heures place de l’Hôtel de Ville de Paris  pour réclamer NOS SOUS ! 

 

Un préavis de grève d’une journée a été déposé pour le mardi 15 mai 2012

 

 

Paname le 12 avril 2012

 

  

Repost 0