Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 21:31

                                                                 Direction des Espaces Verts et de l’Environnement

                                                                 Mission Sécurité et Gestion de Crises

                                                                 103, av de France

 

                                                                  75013 Paris

 

                                                                  Paris le 9 juillet 2012

 

 

Madame la chef de mission,

 

De nombreux agents de la surveillance nous interpellent sur le fait de ne pas être encore assermenté au titre de l’article 108.

 

Parfaitement conscient que cette absence d’assermentation limite l’exercice de leur mission, ils ne comprennent pas pour quelles raisons, en ces temps particulièrement problématiques, la Ville de Paris n’est pas plus active pour doter ces personnels de tous les moyens indispensables à la bonne exécution de leur mission.

 

Pour les agents non-assermentés, pourriez-vous nous indiquer le calendrier prévisionnel au terme duquel ces agents seront assermentés (enquête de police, formation et assermentation) ?

 

Nous profitons également de ce courrier pour vous faire part du mécontentement grandissant de nombreux agents qui se demandent si, contrairement à la réglementation, des procès-verbaux ne seraient Madame la chef de mission, pas supprimés sans que l’agent verbalisateur ne soit préalablement consulté.

 

Des agents s’étonnent également de ne pas savoir, ne serai-ce que de manière statistique, ce qu’il advient de leur travail de verbalisation.

 

Les agents n’ont pas connaissance de la désignation d’un Officier de Police Judiciaire référent et territorialement compétent (CGCT art. R2512-15-12).

 

Dans l’attente de vos réponses, nous vos prions d’agréer, Madame la chef de mission, l’assurance de toute notre considération.

 

                                                                                             Le Secrétaire,

 

                                                                                             Marc DARLOT

 

 

Copie : Madame EL KHOMRI

            Madame ENGSTRÖM

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DEVE
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 18:30

                                                     Madame Myriam EL KHOMRI

                                                     Présidente du Comité Technique Paritaire

                                                     Chargée de la sécurité et de la prévention

                                                     Hôtel de Ville de Paris

                                                     75004 - Paris.

                                                     Paris le 2 juillet 2012.


Madame la Présidente,

La gravité de l’agression subie, par deux de nos collègues agents d’accueil

et de surveillance, spécialité médiation sociale, ce dimanche 1er juillet 2012

dans le 18ème arrondissement, pose le problème de la sécurité et des

missions des correspondants de nuit.

Afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances exactes de cette

agression et de pouvoir en tirer les leçons utiles pour l’avenir. Nous vous

demandons de bien vouloir faire procéder, le plus rapidement possible, à

une enquête par le Comité d’Hygiène et de Sécurité de la DPP.

Vous en remerciant, je vous prie de croire, Madame la Présidente, en

l’expression de toute ma considération.

                                                        Cyril GRIMEAUX

                                              Représentant titulaire au CHS

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 18:07

AGRESSION SAUVAGE

DE DEUX CORRESPONDANTS DE NUIT DANS LE 18ème

 

 

 

Dimanche 1er juillet, en fin d’après-midi, dans le 18ème arrondissement, dans le quartier d’ÉOLE, nos collègues AAS-CDN ont été tabassés par une trentaine de jeunes qui s’opposaient pendant un match de football improvisé. Nez cassé, côtes fracturées !

 

Trente contre deux ! Des lâches et sans honneur !

 

Le SUPAP-FSU est choqué par cette inqualifiable agression.

 

Le SUPAP-FSU assure nos collègues de toute sa sympathie et de sa solidarité.

 

§§§

 

Nous avons demandé à madame EL KHOMRI, en sa qualité de Présidente du Comité d’Hygiène et de Sécurité de faire procéder à une enquête sur les circonstances exactes de cette agression.

 

La semaine dernière, c’est une collègue AAS des mairies qui a été agressée à la porte de la mairie du 4ème arrondissement.

 

Aujourd’hui, ce sont deux collègues, AAS-CDN, qui sont roués de coups dans le 18ème !

 

Au square Léon, il y a quelques semaines, des AAS de la DEVE et des ISVP de la DPP ont été agressés et caillassés!

 

Cette situation ne peut plus durer. Une véritable réflexion sur la sécurité et les moyens s’imposent concernant les conditions de travail des personnels de la surveillance AAS et ISVP : cela est urgent.

 

Paname le 2 juillet 2012

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 12:31

Agression

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 20:28

 

Les « petits marquis »

N’ont pas compris que le temps des serfs est terminé !!

 

 

Coup de colère des Agents d’Accueil et de Surveillance Correspondants De Nuit de la Base du 13ème.

 

Ce lundi 25 juin nous avons occupé la mairie du 13ème arrondissement.

 

 

Les raisons de cette colère :

 

Les AAS-CDN du 13ème ont vu arriver dans leur base une encadrante dont la capacité à maintenir la cohésion de l’équipe semble nécessiter quelques stages de formation… !

 

Peu de temps après, une agente, dont le relationnel avait déjà posé problème à toute une équipe, a été affectée chez les AAS-CDN ….du 13ème ! Trois semaines plus tard, les collègues CDN du 13ème, eux aussi n’en pouvaient plus !

 

La hiérarchie supérieure alertée n’a rien fait ! Les agents ont fait une pétition demandant notamment à être reçus par la Direction pour que leurs doléances soient enfin entendues :

 

Six semaines plus tard, pas de réponse!

 

Sous un prétexte fallacieux, un des C.D.N. a fait l’objet d’une « décision administrative » par « mesure conservatoire » consistant en une «affectation dans une autre base » …. Bref, un exemple typique de ce comportement de « petit marquis » prétentieux qui ne supporte pas qu’un « sans grade » ose contester son autoritarisme ! Nous avions déjà résumé ce genre de comportement vis-à-vis des CDN par la formule suivante et qui nous semble être, de fait, la devise de la DPP à l’endroit de son petit personnel :

 

« Correspondant De Nuit…maraudes et tais toi. »

 

Devant cette mentalité digne du 19 ème siècle, nous avons décidé de nous adresser directement à la Mairie du 13ème. Afin de ne prendre personne en traître, nous avions informé la DPP que nous irions exposer directement nos problèmes à la Mairie de l’arrondissement.

 

La seule réaction de la DPP fût, quelques jours après notre mis en garde, d’envoyer un adjoint au directeur menacer les AAS-CDN du 13ème de « graves sanctions » si des agents envahissaient la mairie du 13ème ! Bref, hier, nous avons montré à ce grand spécialiste de la communication ce que nous pensions de ses menaces !!! Et encore, nous avons été gentils !

 

Faut-il rappeler, une fois encore (et ce sera la dernière fois) que nous sommes des personnels municipaux, pas des flics et que la mentalité de Directeur de prison commence à chauffer les oreilles de l’administration d’en bas!

 

Faudra-t’il un incident majeur pour que le Maire de Paris et la Secrétaire Générale prennent conscience qu’il pourrait bien y avoir, à la DPP, des erreurs de « casting » ?

 

Alors, devant l’incapacité sociale de cette Direction, la surveillance est passée à l’acte lundi 25 juin à 14 heures 30 !

 

25 collègues, ensemble car tous solidaires :

 

  •      des AAS-CDN de la base du 13 ème,
  •     des AAS-CDN d’autres bases,
  •      des AAS de jour de la DPP,
  •     des AAS de la DEVE,

 

25 agents de la Surveillance se sont donc invités chez le Maire du 13ème arrondissement pour :

 

  • demander la réintégration de notre collègue dans l’équipe des AAS- CDN du 13ème !    
  • demander que cesse ces pratiques de petit marquis faute de quoi des actions dures et très ciblées seraient menées !

 

Nous avons été écoutés semble-t’il, il serait, quoi qu’il en soit, souhaitable pour tout le monde que la surveillance soit enfin entendue !

 

Paname le 26 juin 2012

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 19:38

                                                                          Madame Marie LAJUS, Directrice

                                                                          Direction de la Prévention et de la Protection

                                                                          32, quai des Célestins

 

                                                                           75004 Paris

 

                                                                           Paris le 2 Septembre 2010

 

 

Madame la Directrice,

 

Lors de l'entretien que vous nous avez accordé le 27 mai dernier, à notre étonnement, l'administration a déclaré que "l'écart de salaire entre un AAS et un ISVP n'étais pas très important" ; désireux de ne pas donner à cet entretien un ton inutilement polémique, nous nous sommes limités à dire notre désaccord avec cette surprenante déclaration.

 

Pourtant, ces propos de l'administration ne résistent pas à l'examen des faits. A titre d'exemple, dans le cadre strictement limité au temps de travail réglementaire des 33 heures hebdomadaires, l'écart de salaire mensuel entre un AAS (bâtiments et Mairies annexes) et un ISVP se situe autour de 384 euros par mois, soit plus de 4600 euros par an.

 

Une affirmation n'étant pas une démonstration, permettez nous d'être plus précis :

 

Un AASP à l'échelle 5 (indice 338)

• Traitement budgétaire : 1557,25 euros

Indemnité d’Administration et de Technicité 1 : 131,69 euros

Indemnité d’Administration et de Technicité 2 : de 150 euros (montant approximatif et

  variable selon l’ancienneté de   l’agent et l'appréciation de la hiérarchie)

 

Soit un total mensuel de : 1838,94 euros.

 

Un ISVP à l'échelle 5 (indice 338)

• Traitement budgétaire : 1557,25 euros

Indemnité Forfaitaire Mensuelle : 233, 59 euros.

Indemnité Journalière de Sujétion : 432 euros.

 

Soit un total mensuel de 2222,84 euros.

 

Cette différence de quelques 4606,8 euros par an, pour un agent de catégorie C, n’est pas peut importante : elle est considérable.

 

Un IC2 «encadre » un équipage ; un AASP encadre un effectif infiniment plus important, sur des sites administratifs potentiellement sensibles et il est, en plus, responsable d’un important suivi administratif.

 

Pour ce qui concerne la présence effective au service direct des parisiens, les personnels de la surveillance de la DPP n'ont rien à craindre d'un audit, même le plus inquisitoire qui soit, bien au contraire. Les anomalies fonctionnelles et statutaires, de temps de travail effectif et de salaire, de toute évidence ne pourront plus perdurer. Le sentiment d’être traité de manière discriminatoire devient de plus en plus insupportable pour les personnels de la surveillance de la DPP.

 

Afin qu'il n'y ait pas la moindre ambiguïté, nous tenons à bien préciser de nouveau que de notre point de vue, ce ne sont pas les ISVP qui sont trop rémunérés mais bien évidemment nos collègues de la surveillance qui sont insuffisamment rémunérés. Au delà du verbiage plein de suffisance que l'on entend ici ou là, si les spécialités souvent sont différentes, le niveau de compétences et de services rendus ne justifient en rien ni cette différence de salaire, ni ce sentiment de supériorité des uns vis à vis des autres.

 

 

Madame la Directrice, nous voulons profiter de ce courrier pour réaffirmer notre revendication principale et qui va dans le sens de la rationalité fonctionnelle : le regroupement à la DPP de tous les fonctionnaires (DEVE, DALIAT, etc.) dont le cœur du métier est de mettre en œuvre les arrêtés de police du Maire (AAS et ISVP principalement), de les fusionner au sein d'un même statut à l'intérieur duquel serait créé des spécialités professionnelles (surveillance, salubrité, sécurité, incendie, médiation, etc.).

 

Ce choix de regroupement administratif et fonctionnel relève évidemment de la décision politique. Cette décision permettrait de créer de nouvelles synergies par la mutualisation des moyens, de rationaliser les méthodes et d'obtenir enfin une réelle complémentarité opérationnelle par secteurs géographiques. Pour les personnels, cela ouvrirait, dans le temps, de véritables et motivantes perspectives de carrière.

 

Nous sommes persuadés que cela peut se faire rapidement à condition que la volonté politique s'impose enfin. Un minimum d'habileté serait également nécessaire pour neutraliser efficacement les conservatismes et corporatismes syndicaux : c’est à partir de notre expérience de syndicalistes que nous savons pouvoir affirmer cela.

 

Nous vous prions, madame la Directrice de bien vouloir agréer l’assurance de toute notre considération.

 

Le secrétaire

 

Jean Pierre VIGIER

 

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 17:18

COMMUNIQUÉ

Ce mercredi 20 juin, en fin de matinée, plus d’une quarantaine

de personnes mal logée ont envahi la mairie du 4ème arrondissement.

Nos collègues agents de la surveillance des mairies et bâtiments

administratifs sont, souvent et malheureusement, confrontés à ce type

de situation.

Lors de cet envahissement, une de nos collègues de service en porte,

a été agressée, gravement blessée et transportée à l’hôpital (fractures).

Nos collègues du secteur, agents de la surveillance et inspecteurs de

sécurité sont intervenus rapidement, efficacement et en parfaite

complémentarité.

Nous saluons également l’intervention rapide de la Direction de la DPP

sur le lieu de l’agression.

Nous souhaitons un prompt rétablissement à notre collègue et l’assurons

de notre soutien.

Ce grave événement démontre que la présence de plusieurs agents de la surveillance est un impératif de sécurité, pour les agents eux même, pour les personnels des bureaux ainsi que pour les élus.

Paris le 20 juin 2012

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans Archives DPP
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 21:13

Photo du vendredi 15 juin 2012 à 11 heures des quelques *1650 agents de la surveillance appelés par la CGT-ASPS et l’UNSA surveillance à venir manifester place de l’Hôtel de Ville!

 

* (1150 AAS de la DEVE, de la DPP, de la Bourse du Travail, de la DILT et 500 AASM des musées, soit : 1650 agents de la surveillance).

 
DSCF0175


Selon les observateurs qui étaient sur place, pas plus de 60 personnes au plus fort de la « mobilisation » !

 

Était-ce nécessaire d’offrir a l’employeur une image aussi négative de la colère pourtant réelle des personnels de la surveillance ?

 

60 « manifestants » dont quelques administratifs, deux policiers, et en première ligne, deux touristes !!!

 

Plus grave encore, nous avons les preuves administratives qu’un certain nombre de manifestants étaient en formation syndicale ou en heures syndicales (donc pas de perte de salaire !!!) quelques autres, à la bonne foi abusée, ont été grévistes :(donc perte de salaire !!!) Devant tant de malhonnêteté, il serait juste que les syndicats CGT et UNSA indemnisent les quelques agents ainsi trompés.

 

Dans le compte rendu de la « négociation » de ces deux syndicats, nous sommes choqués de constater qu’ils sont satisfaits d’avoir obtenu que : «un agent recruté à l’échelle 3 finirait au moins à l’échelle 5 » ! Passée à la trappe l’exigence de la suppression de l’échelle 3 !

 

AVEC LE SUPAP, IL N’Y AURA PAS DE NÉGOCIATIONS AU RABAIS SUR LE DOS DE LA SURVEILLANCE !

 

DÉBUT DE CARRIÈRE À L’ÉCHELLE 4 POUR TOUS ET ACCÈS AUTOMATIQUE AUX ÉCHELLES 5 ET 6 À L’ANCIENNETÉ !

 

Paname le 18 juin 2012

 

 

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 17:31

A TOUS LES AAS

 

Le SUPAP ne participera pas à la grève du vendredi 15 juin 2012 : Pourquoi ?

 

Le 15 juin 2012, se réunir place de l’Hôtel de Ville c’est du « cinéma syndical » car le Maire et son Conseil ne seront pas là ! Le Conseil de Paris se réunit le lundi ….18 juin !

 

Pourquoi manifester le 15 quand l’Hôtel de Ville est quasiment vide ?

 

Manifester sous les fenêtres du Maire quand il est absent, c’est ce que nous appelons du « cinéma syndical », de la gesticulation plutôt que de l’action ! Cette manière de faire semblant d’agir pour tenter d’accrocher ses wagons à la mobilisation du SUPAP est quelque peu pathétique !

 

Pour tenter de donner l’illusion d’avoir un peu de représentativité, ces syndicats viennent d’appeler les personnels des musées à participer à la grève ! Un corps différent de celui des AAS : pas le même statut, pas le même métier et des agents dont l’homologie avec le ministère de la culture n’est pas contestable ! « Cinéma syndical » !

 

Les problèmes de la surveillance sont trop sérieux pour du «cinéma syndical» !!

 

 - A la DPP le syndicat UNSA est le syndicat des inspecteurs de sécurité contre la surveillance et les AAS-CDN : Tout le monde le sait !! Alors pas de « cinéma » !!

 

 - A la DEVE, le syndicat ASPS-CGT n’a jamais mis en difficulté la hiérarchie de la DEVE : pas de véritable remise en cause de l’IAT 2 ! Pas de contestation de la suppression des journées zéro après des arrêts maladie ! Pas de contestation du mauvais traitement infligé à de nombreux AASP ! Syndicat inexistant pour obtenir le paiement des heures de nuit ! Position stupide sur la fête des jardins ! Demande d’augmentation de quelques minutes du temps de travail quotidien des agents, etc ! Voilà le peu glorieux bilan de l’ASPS CGT ….) Contester le Maire, la DRH et même le Président de la République, ce n’est pas dangereux pour la tranquillité locale de ce genre de syndicalistes !

 

Le SUPAP, lui, tire sur tout ceux qui nuisent à la surveillance !

 

Nous ne serons pas en grève au mois de juin car de nombreux collègues partent en vacances ! Mais nous serons des centaines place de l’Hôtel de VILLE à la rentrée, le 24 septembre quand le Maire et son conseil seront dans l’Hôtel de VILLE !

 

Ce jour là, ce ne sera pas du cinéma syndical !!!!

Paname le 8 juin 2012

 

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 20:36

Agents d’Accueil et de Surveillance :

 

Compte rendu de l’entretien de ce mercredi 23 mai 2012 avec la DRH sur notre reclassement aux échelles 4 et 5.

 

1. Reclassement du corps à l’échelle 4 : non.

 

2. Nomination, à terme (1 an, 3 ans, 10 ans ou juste avant la retraite ?) de l’échelle 3

    à l’échelle 4 des AAS recrutés avant 2007 (combien sur l’ensemble du corps ?).

 

3. Mesure budgétaire spécifique pour atténuer les différences indemnitaires subies par

    les AAS de la DEVE (IAT ?) ; montant du budget ? Sur combien d’années ?

 

4. Création de postes d’AASP dans la spécialité médiation sociale pour, de fait, remplacer les

    ISVP qui encadrent encore des AAS-CDN. Combien ? IL y a encore près d’une quinzaine d’ISVP

    qui encadrent des AAS-CDN alors que cela fait déjà 7 ans que les CDN ont été intégrés dans le

    corps des AAS ( Délibération de juillet 2007).

 

Conclusion : AAS ….des miettes.

 

Le 15 mai, le SUPAP-FSU a dû, pour notre sécurité, mais à contre cœur, annuler notre mouvement: quel dommage ! Nous en avons tous été frustrés ! Ce mercredi 23 mai, la Ville pouvait faire des propositions correctes pour les personnels de la surveillance : rien, presque rien, des miettes !

 

Alors, devant une attitude aussi méprisante pour les personnels de la surveillance, préparons nous ! Après la période des congés annuels qui va commencer début juin, après que les familles auront réglé les problèmes de la rentrée scolaire, le lundi 24 septembre, nous serons place de l’Hôtel de Ville à 10 heures !!!!

 

Le SUPAP-FSU vient de déposer un préavis de grève pour l’ensemble des personnels de la surveillance pour la journée du 24 septembre 2012.

 

Le Président de la République ou n’importe quel autre personnalité pourra bien venir à l’Hôtel de Ville : nous serons là ! Et ce lundi 24 septembre sera le début d’actions en tout genre, inattendues, spectaculaires et avec la volonté de rendre au centuple les coups que ceux d’en haut infligent à ceux d’en bas !

 

Le mépris de la Ville pour les personnels de la Surveillance aura un début de réponse le 24 septembre, à 10 heures, place de l’Hôtel de Ville.

 

Nous serons très nombreux. Nous étions prévus 700, soyons 1000

déterminés et combatifs : et ce ne sera qu’un début !!!!

 

Paname le 23 mai 2012.

 

Repost 0