Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 15:48

AAS de la DEVE…

Conséquence des suppressions de postes…

Regroupement des Brigades de la Surveillance au sein des divisions !

 

Le 9 mai 2012 (presque un an déjà !!!) le SUPAP-FSU avait tiré la sonnette d’alarme au moyen d’un tract intitulé « suppression de 30 postes de catégorie C à la DEVE ».

Le SUPAP-FSU avait invité les personnels et tous les syndicats à réagir et à se mobiliser… ! Aucune réaction !! Silence radio !! Quelques mois plus tard, en décembre, au Conseil de Paris, 18 postes budgétaires d’agents de la surveillance de la DEVE étaient supprimés parce que rendus par la DEVE !  

 

Toutes ces suppressions de postes ont pour conséquence directe et incontestable les regroupements de brigades (Bois de Vincennes et Parc Floral, Monceau et Champs Elysée, Champs de Mars et 6/7… !).

 

Alors qu’un syndicat vienne jouer « les indignés » maintenant après n’avoir rien fait, rien dit, rien écrit quand il le fallait, c’est vraiment prendre les personnels pour des naïfs.

 

Regroupement des Brigades de la Surveillance au sein des divisions :

À malin : malin et demi !

 

Du fait de ces suppressions de postes d’agents de la surveillance le problème des Divisions sera d’essayer d’assurer le service public avec un effectif réduit ! Un service public assuré de manière de plus en plus superficielle ; le SUPAP-FSU fera savoir aux contribuables parisiens les choix de la DEVE : de plus en plus de cadres supérieurs et de moins en moins d’agents sur le terrain ! Ce n’est pas d’une armée mexicaine dont les parisiens ont besoin mais d’un véritable service de proximité.

 

C’est pour cela que la DEVE commence à fusionner des brigades. Les agents, de fait, devront user un peu plus leurs chaussures (inadaptées !!!) et, infiniment plus grave : leurs rotules (plus que fatiguées) !

 

Conséquence de ces fausses économies : La médecine statutaire va avoir du boulot !!!

 

Quand l’administration vous demandera d’aller prendre votre service dans un autre jardin, ne refusez pas : vous seriez en tort. Soyez aussi malin que l’administration peut-être sans égard !

 

Répondez à votre chef de la manière suivante : « Oui chef ! Mais il vous faudra véhiculer ma tenue d’uniforme sur mon nouveau poste de travail car ce n’est pas à moi de le faire, surtout que ce soir, je risque fort de ne pas rentrer directement chez moi et je ne peux donc pas m’encombrer d’un sac ; chef vous êtes certain que là où vous m’envoyez, il y a bien un local pour me changer et un vestiaire propre et individuel ?».

 

Petit rappel : Une guérite ou des toilettes ne sont pas des endroits décents où se changer !!! Les agents de catégorie C ont une dignité que piétinent avec une indifférence totale les « cadres bien-pensants » confortablement installés dans leurs bureaux, avenue de France ou à l’Hôtel de Ville !!!!

Paname le 1er mai 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DEVE-DPP - dans DEVE - AAS
commenter cet article

commentaires